• Les intentions de KRAN et les Ateliers de Bitche

    Confrontés à une réelle pénurie dateliers de créations artistiques et de lieux pour leur diffusion libre, Kran, structure indépendante, sest installée en septembre 2008 en lespace du 3 rue de Bitche. Dans ces locaux, appartenant à la Ville de Nantes, et laissés libre provisoirement, le collectif dartistes est également devenu une association. Les membres fondateurs et affiliés de Kran répondent présents par leur travail et leurs actions, menées dans le cadre dune organisation collective et autogérée.

    Au 1e Étage de ce bâtiment, Kran a mis en place des ateliers mutualisés :

    - un atelier de peinture et de sculpture

    - un atelier de gravure et de sérigraphie

    - un atelier de musique expérimentale

    - un atelier dexploration théâtrale, poétique

    - un atelier de mixage son et de montage vidéo

    - un atelier photo

    Cet ensemble trouve tout son prolongement dans lespace expérimental du rez-de-chaussée, lieu dinterventions et de diffusion. Ses buts : développer une expression libre, stimuler les échanges et les rencontres, rendre finalement visible un réseau artistique indépendant.

    Kran y propose : peinture, photographie, concerts, projections, installations,  performances, danse, théâtre, lectures, poésie.

    Lintention du collectif est de développer ici un lieu dintervention, de création et de diffusion artistiques, opposant au concept dart contemporain institutionnel un concept dart contemporain total. Un art total qui se nourrit de lui-même, de ses multiples expérimentations, de ses diverses orientations, et de la philosophie comme de la politique. Lart pour synergie de lart, où les propos artistiques se rencontrent en un lieu et parfois se mesurent les uns aux autres. Un lieu où le public est condition sine qua non de lart.

    Lart est en chacun de nous, il est humain, il est émotion, il nourrit limaginaire personnel et collectif. Lart est la manifestation objective de la liberté, pour le moins de son utopie. Lart est un danger pour les sociétés de contrôle parce quil révèle à lHumain son humanité. Ce dont elles ont le plus peur : son Imagination.

    Mais le temps passe et nous craignons pour lavenir de notre dessein.

    Aucun bail (ou convention doccupation) na été proposé par la ville. Les dossiers concernant notre projet, envoyés dès son commencement au Service Culturel circulent peut-être dun gestionnaire à un autre... Nous lignorons. Silence radio !

    Les résidents de Kran, déclarés « occupants illégaux », nont reçu à ce jour aucune garantie quant à la pérennité de leur installation, donc de leurs projets, en ces lieux.

    Cette situation dinstabilité ne nous est pas étrangère. Elle ne nous effraie pas mais nous empêche duvrer sereinement dans lespace et avec le temps qui nous est nécessaire. Elle freine la construction de nouvelles réalisations et la mise en place dautres ateliers

     

    Que proposons-nous alors ?

    Acteurs de nos projets et réalisateurs de notre intention, nous poursuivons ici, maintenant et dans les mois à venir, notre travail et nos actions. Nous en sommes qu'aux prémices de lexpérience.

    Assumant nos idées, renforçant notre conviction, nous développons de nouveaux axes dintervention dans le champ des possibles en matière de création et de développement artistiques.

    La sérigraphie nous apporte un nouveau moyen dintervention visuelle, proposant une façon imagée dimprimer dans la matière puis dexprimer notre art. Elle permettra de compléter la gravure pour la réalisation daffiches.

    La photographie argentique et numérique, le cinéma super 8 mm et la vidéo vont donner à notre créativité de nouveaux moyens dexpression. En travaillant sur le visage du monde nous produirons finalement une vision de nous même aux regards qui voudront bien se tourner vers nous. Impressionner et révéler

    Ainsi nous multiplierons les formes artistiques et les supports pour traduire nos humeurs, idées, pensées, ressentis, revendications, luttes, espoirs et poésies intérieures

    Par le son et limage, lenregistrement sonore et vidéo, nous conservons la trace des concerts donnés ici et des créations qui y ont été réalisées.

    Un pôle Internet est installé, et notre communication, jusque là assez hasardeuse, va se construire, associant liste de diffusion par courriel, contacts et interviews avec les éditeurs dagendas culturels, la presse et les radios, vernissages, invitations et portes ouvertes. Cette démarche sera complétée par laffichage et la diffusion de flys sur nos évènements.

    Notre but est dinformer le public, les artistes, les amis, les acteurs associatifs et institutionnels à la fois sur nos intentions, manifestations et réalisations, et sur l'évolution de nos rapports avec la ville. Nous avons  besoin de communiquer avec vous et de connaître vos réactions en retour. Avec vous, nous poursuivons donc notre action

    Venir au 3 rue de Bitche, pour partager ces expériences, en retirer pour vous quelque chose dintéressant, selon vos désirs et vos goûts, témoigner par votre présence, échanger vos impressions, en faire écho de autour de vous et inviter vos amis est certainement la meilleure façon de soutenir ce projet artistique, et de nous soutenir.

    L'équipe de Kran

     

    En laissant votre courriel à lentrée vous intégrerez notre mailing et recevrez nos annonces.

    La petite carte dadhésion au bar associatif est à rapporter à chaque fois que vous revenez.

     

    Nos partenaires

    Musique : Cable# - Force Béton - D-Résonance - Dioz - Les Loubardes-pédés / Le Fouloir

    Son expérimental & impro : Åstropie - Cable# - Clinch - Pierre Dordeeff - Soizic Lebrat

    Collectif 1000 morceaux - Collectif Hub - Ensemble Phnix

    Sérigraphie : Force Béton

    Cinéma expérimental : Mire

    Photographie : Julien Mérieau / Société des uvres Chimiques

    Théâtre - Poésie - Lecture - Écriture : Amok - Les Folles - Marc Perrin


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique